Legend of the Shapeshifters
Bienvenue sur Legend of the Shapeshifters ! Si tu n'est pas déjà inscrit, nous serions ravi de t’accueillir parmis nous ♥ Alors parcours ce forum, et n’hésite pas en cas de questions !

Legend of the Shapeshifters

A falsis principiis proficisci
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Caszraël, l'éternel ange perdu [En Cours, ne devrait pas arriver tout de suite de toute façon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaïran
Scribe attitré au forum givrée 8D
Scribe attitré au forum givrée 8D
avatar

Messages : 169
Age : 18
Humeur : Quand j'aurais à nouveau du temps à moi, je vous le donnerais entièrement ♥

Feuille de personnage
Relations:
Code :

MessageSujet: Caszraël, l'éternel ange perdu [En Cours, ne devrait pas arriver tout de suite de toute façon]   Sam 10 Oct - 13:33

Il se pourrait qu'il devient un pré-créé, si vous êtes intéressé, j'aimerais en parler avec vous car il va avoir un lien très fort avec Adamandriel.



Caszraël
Son pêché, sa perdition, son âme soeur




With Eoin Macken


Nom : Caszraël
Age : 34 ans Humain, 6 ans Animal
Sexe : Masculin
forme animal: un Coyote mais aussi un Lynx gris
Village : Nomade pour le moment

Personnalité :

Malgré le fait qu'il ai toujours l'air impassible, c'est quelqu'un d'extrêmement sensible. Les gens savent généralement peu de lui, d'une part parce qu'il ne parlait pas beaucoup de lui, d'autre part parce que personne ne s'était vraiment intéresser à son passé.
Il comprend tout au premier degré, ne vous demandez pas d'où ça vient, mais il est extrêmement premier degré. Il a un langage d'ailleurs assez soutenu, il faut parfois pouvoir le suivre. Mais si vous lui sortez une expression imagé, il vous regardera surement bizarrement en inclinant légèrement la tête sur le côté en vous sortant un " Je ne comprend pas cette référence " mémorable !
Il est un anti-social dans le sens où il ne fonctionne pas avec les même règle que tout un chacun quand il parle aux gens. Il les fixe un peu trop, ne comprend pas -sinon aucune- les allusions, ne rit pas quand il faut, ne compatit pas quand il faut, parle parfois sans tact, ne respecte pas la notion d'espace personnel, et j'en passe et des meilleurs.
Il ne comprend pas encore comment marche toute ses règles sociales. Il est très maladroit quand il s'agit de parler aux gens ou de récolté des informations.
Bon combattant malgré son apparence peu athlétique, entraîné depuis tout petit.
Entraîné, comme je le disais, il est vif et intelligent. Mais beaucoup ne voient que son savoir un peu plus haut que la moyenne et ses habitudes souvent peu conventionnel.
Et le fait qu'il soit vif et habile n'exclu pas le fait qu'il est maladroit. Ce n'est pas qu'il est inexpérimenté, non, ça la vie s'est chargée de lui faire son petit lot de malheur pour lui ouvrir les yeux, ce n'est pas non plus qu'il est optimiste ou pessimiste, mais il était réaliste et avait un don pour faire les décisions qui ont l'air d'être bien sur le papier, mais complètement foireuse en réalité. Il s'est attiré les foudres de nombreuses personnes et a collectionné les ennemis plus que les amis, mais il suit toujours son idéal : Une paix pour tous.

Qualités : Calme - Intelligent - Habile - Bon Combattant - Survivant
Défauts : 1er degré - Maladroit - Anti-social - Prend les Mauvaises Décisions - Secret

Apparence :
(minimum six lignes complètes - rappelez-vous de décrire chacune de ses deux formes, et que votre personnage est plus ou moins identique dans toutes ses formes : si dans sa forme animale il est, par exemple, particulièrement petit, que son pelage a telle couleur ou qu'il est grassouillet, ces caractéristiques doivent se retrouver dans sa forme humaine)

[A faire]

Touché comme la majorité des animaux par le produit, il n'a pas réagit comme tout le monde. Il a comme une mutation, une divergence, une forme humaine et deux animales. Beaucoup de croyance pense que l'on prend une forme qui nous ressemble. Caszraël est discret, solitaire. C'est peut-être pour ça qu'une troisième forme est apparue...
Il changerait de forme relativement facilement s'il n'avait pas des problèmes de concentration. Quand il change de forme, ça lui prend énormément d'énergie, si bien que souvent après son changement de forme, il a besoin de dormir ou un temps de repos.

Décrivons d'abord sa première forme animale, sa forme d'origine : C'est un coyote qui a plus de gris et de noir que de roux, ce qui fait que l'on le confondrait vite avec son homologue des montagnes s'il n'avait pas un museau court et de longue oreille pointue.
Il a donc un pelage gris avec des zones plus foncées, presque jais, comme sur l'échine, la tête, la queue, avec des zones plus rousses, caractéristique des coyotes, sur les flancs près des pattes et derrière les oreilles.

Il a des yeux verts anis, avec des reflets émeraudes, ceinturé d'un cercle sapin.
Bref, il a les yeux les plus vert et les plus beau du monde. Une véritable foret concentré en son iris.

Sa forme humaine ensuite -transition de foooooou- est celle d'un homme d'une trentaine d'année, athlétique, finement musclé et bien proportionné. Il a un torse large, des bras fort et des jambes sûres. Une barbe mange ses joues jusqu'à son menton, brune ponctuée de quelques reflet et taches rousses. Ses cheveux de jais, quelques peu brun au soleil, qu'il porte long atteignent presque ses épaules. Il porte généralement des vêtements peu commun, fabriqué de ses propres mains avec du matériel trouvé à gauche et à droite. Il a ainsi une sorte de cuirasse, d'armure qu'il porte quand il va vers le danger. Il a une cotte de maille, récupérée et entretenue dans une des premières ruines qu'il ai visité. C'est peut-être étrange, mais il aime cette cote de maille. Lourde et encombrante, elle est difficile à transporter, mais lui assure une protection sans précédent quand il est humain.
Il a aussi des vêtements normaux. Commun. Après tout, l'avantage à une apocalypse c'est qu'il y a plus beaucoup de gens ayant besoin des vêtements trainant dans les baraquements et établissement restant tant bien que mal debout.

De même, il a une troisième forme, féline cette fois puisqu'il s'agit d'un Lynx gris. Comme pour sa forme canidé, il a une base grise avec quelques zones rousses sur l'échine, les flancs et les coudes. Ses yeux vert sont le reflet de son âme et seul accès à ses sentiments, repère de toute ses formes.
Elle est le reflet de ce qu'il est vraiment : Discret, solitaire, silencieux. Il a du mal à prendre cette forme qui lui demande beaucoup de concentration et d'énergie. Il ne veut la prendre non plus, car elle le force à se dévoiler. Et ça, pour un timide comme lui, c'est impensable...


Histoire :

A votre humble avis, quand vous êtes issus d'une famille nombreuse où il y a plus de grande gueule que dans un poulailler et que vous êtes le cadet, comment arrivez-vous à vous imposer ?
Et bien vous n'y arrivez pas, tout simplement. Et tout cas, Caszraël n'y arriva pas.
Il était le solitaire, le calme, celui qui ne disait jamais rien, toujours dans son monde. Mais en réalité, il était là, enregistrant les informations qu'il pouvait, s'enrichissant d'histoire que ses frères et soeurs pouvaient lui raconter. Son grand problème était qu'il avait de la difficulté à se concentrer. De terribles difficultés qui l'isolèrent des enfants de son âge et arrangeaient bien ses frères et soeurs beaucoup plus âgés qui avait d'autre choses à faire que s'occuper de lui.
C'est donc seul, dans son monde, qu'il grandit.
Leur père et les aînés mirent un point d'honneur à tous leur apprendre les arts du combats et de la survies, Caszraël y trouva un moyen de canalisé son attention.

Sa famille s'éclatait petit à petit lors de sa croissance, des noms d'oiseaux volaient souvent chez lui. L'objet des discordes concernaient la disparition de leur père qui avait claqué la porte dés lors que tout ses enfants furent formé comme des petits soldats.
Cass était comme toujours le petit dernier. Celui qui ne disait rien. Celui dont on se riait parce qu'il ne disait jamais rien.
Il avait toujours vécu juste avec ses frères, ses soeurs et leur père, sa mère était morte en lui donnant naissance.
D'ailleurs, souvent on le lui reprocha lors de ses disputes familiales. C'était sa faute si elle était morte.
Un beau matin, il partit. Il n'en pouvait plus d'étouffer dans cette ambiance de guerre fratricide. Peut-être qu'il y a un temps où l'on ne peut plus supporter quoi que ce soit, un genre de date de péremption maximum où l'on ne pouvait plus alors accepter l'inacceptable et les injustices. Et peut-être était-il arrivé à cette date de péremption.

Alors il s'en alla. Seul.
Il n'aurait jamais cru qu'il le fasse un jour mais il remercia silencieusement son père de les avoir former à survivre. Et il survit. Tant bien que mal à certain moment. Seul. Limitant un maximum les contactes avec les autres. Il était devenu une ombre, un courant d'air, un spectateur de la nature, toujours silencieux.

Et il erra ainsi, comme un fantôme, pendant longtemps.
Pendant son errance, il passa à côté d'une meute complètement folle -même pour lui- se complaisant dans la torture et la pression psychologique.
Il les observa pendant un temps, curieux de cette macabre société. C'est là qu'il le vit. Il avait une âme plus brillante que les autres. Il résistait ce rouquin, jour après jour. Et Caszraël le regardait combattre la douleur chaque jour. Et chaque jour, il le voyait résister avec une force nouvelle.
Et imperceptiblement, Caszraël s'était mis en tête de le sauver.
Mais ce n'est que quand ce beau roux craqua, qu'il compris qu'il voulait et qu'il devait le sauver. Dés lors, il observait toujours. Mais cette fois avec un but.
Et quand il pu le sortir de là, il le fit, non sans mal.
Le sauvetage ne fut pas facile. Il fut millimétré mais pas pour autant infaillible. Ce fut donc compliquer. Ereintant, mais ils s'en sortirent vivant et plus grand que jamais pour le gris. Il avait réussit.

Il continua à le filer. A l'observer survivre, retrouver son frère, vivre.

Un matin, il vit Adamandriel - il avait appris son nom à force de les suivre- quitter son frère qui dormait toujours pour ce diriger vers une grotte. Et Adamandriel l'appela, lui demandant d’apparaître. Caszraël avait longtemps hésité, il l'avait vu placer tout ses pièges, toutes ses protections. Mais même s'il ne le nommait pas -comment aurait-il pu ?-, Caszraël savait que c'était lui que le roux appelait.
Alors il entra dans la caverne, évitant tout les pièges pour aller droit vers ce coyote au doux nom d'un mélange de deux êtres célestes qui venait de vivre l'Enfer et qu'il avait libéré. Ce dernier recula au fond de la caverne, lui grognant de ce présenter. Caszraël s'arrêta près de lui et ce obéit : " Je suis Caszraël. Je suis celui qui t'a sauvé des pattes de la meute d'Astaïrl. "

Après cet épisode, il continua à les suivre de loin. Il s'approchait d'eux seulement lorsqu'Adamandriel faisait un cauchemar. D'ailleurs, celui ci était plutôt matinal et lui demandait souvent de faire la route avec eux plutôt que derrière eux, mais à chaque fois, Caszraël inclinait la tête sur le côté, le fixait dans les yeux et déclinait l'invitation.
Mais un jour où Adamandriel avant fait un cauchemars qu'il était venu arrêter, le rouquin ne se réveilla pas en premier et dû expliquer à son frère qui il était et pourquoi il était ainsi pelotonné à lui. Adamandriel eu bien du mal a s'expliqué, les maudissant tout les deux entre deux bafouillages. Mais depuis ce jour, ou plutôt ce matin, Cass, le nouvellement surnommé par ce même roux, resta avec eux. Sa nouvelle famille.

Ils vécurent ainsi pendant quelques années, alternant les phases avec Sam, avec Bobby, avec d'autre, mais jamais Adamandriel et lui était séparé plus qu'il ne fallait. Jamais ils ne se disputaient.
Bien sur, tout n'était pas rose, mais Caszraël était là pour le soutenir et Adamandriel était là aussi, même inconsciemment.

Un grand tremblement de terre vint contredire les pensées de Caszraël. Cette catastrophe naturel créa une cuvette où ils étaient enfermé avec plusieurs prédateurs fou de peur et de colère.
Cass et Adamandriel furent séparés.
Sa première impulsion fut d'essayer de le retrouver, mais il se ravisa. Pourquoi ? Parce qu'il était pourchassé par des ennemis commun qui avait une dent particulièrement envers lui. Donc pour la sécurité d'Adamandriel, il devait le garder loin de lui. Même si ça le tuait chaque jour un peu plus d'être séparer du rouquin, il lutta contre lui même. Pour survivre. Pour garder loin du roux ses poursuivants fous.
Et il survit pendant longtemps seul. Il du se battre parfois, manger des charognes souvent, mais il n'abandonnait pas, survivant dans ce Purgatoire comme l’appellerait Adamandriel plus tard.

C'est pendant cette séparation qu'il lui arriva quelques choses. Au début, il n'y prêta pas attention, mais il sentait quelques choses de différent en lui. Alors il tenta de se concentrer dessus, échoua plusieurs fois avant de réussir : Il grandit, sa peau blanche apparaissait au grand jour.
Il eu du mal à s'y habituer, mais il s'y fit, découvrant les nouvelles capacités et limites de son nouveau corps. Il pouvait en changer dés qu'il arrivait à se concentrer assez longtemps sur cette chose qu'il sentait en lui. Il avait découvert deux formes, une coyote qu'il arrivait à prendre dés qu'il se concentrait assez mais aussi une autre forme, celle d'un Lynx. Pour prendre cette forme, ça lui demandait beaucoup plus de concentration et d'énergie.

Un beau matin, alors qu'il était à la rivière pour se désaltéré, il entendit un " Cass ! " venant d'une voix qu'il avait trop espérer entendre et en même temps oublier, et quand il se retourna juste à temps pour le voir se transformer en humain et avancer vers lui pour le prendre dans ses bras, il fut tout simplement trop ému pour dire quoi que ce soit, mais il réussit à ce concentrer assez pour prendre forme humaine lui aussi et pouvoir l'enlacer tant bien que mal, ne connaissant pas cette coutume.
Un tiers brisa se moment de retrouvaille entre eux, tendant déjà des bout de tissus que Cass avait déjà eu l'occasion de porter, mais qu'il détestait mettre.
Il se concentra alors à nouveau, refusant les vêtements qu'on lui tendait en retrouvant sa forme d'origine.
Il découvrit qu'Adamandriel ne pouvait changer de forme aussi "facilement" que lui, il en fut surpris et en même temps, ça ne l'étonnait pas. Adamandriel était différent, tout simplement.
Le soir, alors qu'il somnolait, il entendit Benny, le tiers (celui qui accompagnait Adamandriel depuis le début) dire à ce dernier ces mots qui le firent sourire intérieurement : " J'ai mis du temps à comprendre, tu sais ? j'ai mis du temps, mais j'ai finalement compris pourquoi tu voulais tant le retrouver ce gars. Vous êtes des âmes soeurs. Des âmes liées à jamais et complémentaires. "
Il avait ensuite entendu Adamandriel bafouiller puis l'avait sentit grandir et bouger pour se dégager, lâchant toute une panoplie d'insultes imagées accompagnées du rire de Benny. C'est sous ses paroles que Caszraël s'en alla au pays des rêves.
Oui, complémentaire, c'était le mot.

Ils réussirent à sortir de la cuvette peu de temps après cet épisode, riant tous le coeur léger d'avoir survécu à cette nouvelle épreuve.

oOo

Ils retrouvèrent Sam et découvrirent toute une société qui commençait à s'installer. C'est là qu'ils commencèrent à se séparer, d'abord Bobby, le presque père de Sam et Adamandriel, qui décida de rester dans ce village décrétant qu'il était trop vieux pour ces saloperies de voyages. Puis Benny qui décida de s'aventurer droit vers le Sud, ne voulant pas " nuire à l'ambiance " car il s'entendait comme 'chien et chat' -Caszraël ne compris pas l'expression, mais n'avait pas insister- d'après Adamandriel avec le frère de ce dernier.
Alors ils continuèrent juste à trois : Sam, Adamandriel et lui, comme au début.

Mais les deux frères avaient des différents -des hauts et des bas selon Adamandriel-, et Sam décida de continuer seul lui aussi, vers l'Ouest.
Ce fut un déchirement, mais ils étaient encore à deux. Et ça comptait plus que tout. C'était eux. C'était tout.

Ils maintenirent le cap pendant un bon bout de temps ensemble.
Ils repassèrent près de la foret d'origine de Casraël. Tout était tel que dans ses souvenirs, pourtant, ça faisait tellement de temps qu'il les avait quitter.
Pourtant, il y avait quelques choses d'étrange dans l'air, il n'aurait su définir quoi, mais il le sentait. Il devait aller voir sa famille, une dernière fois, il sentait que cette choses y était lié. Il savait qu'il ne serait pas bien accueillit, après tout il était parti comme ça, sans rien dire à personnes, en laissant tout derrière lui en plein guerre familiale.

Alors il demanda à Adamandriel de le laisser continuer seul. Qu'il le rejoindrait plus tard, quand il aurait terminé ce qu'il avait a faire. En gage de confiance -qui était absolue entre eux- il lui montra sa troisième forme. Adamandriel au début fut réfractaire -foutu félin !- mais la menace de distance annihila toute rancœur ou haine, Adam' l'accepta entièrement. Tout ce qu'il espérait était de le revoir un jour. Son Ange perdu comme il l'appelait depuis quelques temps déjà.

Un appel dû le forcer à se séparer de lui pendant un moment, mais maintenant, il était de retour. Il était théoriquement là, ils allaient se retrouver.
Il le fallait.

________________________________________________________________

PUF : Je suis la rorolilie givrée scribe prophètesse connue sous le nom de Chuck déguisé en Caïn et accessoirement la Métatron de ce forum ! Je pense que j'ai fait le tour de mes surnoms :')
Age : Un an avant la majorité... Je suis vielle ;__;
D'où tu sors, toi ? réfléchissez à ce qui est dit un peu plus haut o3o
Avis, suggestion ? Ne faudrait-il pas, un jour peut-être dans une certaine éventualité, faire une partie Pré-créé, mes chères amies ? :3
Mot de la fin : J'ai l'impression de ne faire que des personnages masculins O.O
J'ai l'impression de ne faire que des personnages masculins dont la mère a été extrêmement absente et le père absolument tyrannique O.O
J'ai l'impression de ne faire que des personnages masculin dont la mère a été extrêmement absente et le père absolument tyrannique au Histoire beaucoup trop longue O.O
Où alors est-ce juste une impression ?

J'aime les noms Angéliquo-célesto-Chrétiano-biblique 8D //BAAM//

PS: Certaines constructions de phrase sont identiques à l'histoire d'Adamandriel, c'est pour qu'il y ai un réel parallèle. Aussi, certaines phrases/pensées peuvent revenir plusieurs fois (anaphore) afin d'accentuer une conviction ou une insistance ^^
Sur ce petit cours de français, je vous laisse ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Caszraël, l'éternel ange perdu [En Cours, ne devrait pas arriver tout de suite de toute façon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hélix, ange demoniaque ~ [En cours]
» C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut
» Ange gardien
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Legend of the Shapeshifters :: Hors-jeu :: Présentations-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: